Devenir en dix ans un leader dans l’industrie des chariots élévateurs

Avoir le métier dans le sang

« Je suis né dans un garage de chariots élévateurs ! », affirme en riant Guillaume Joyal. À l’époque, son père était à la tête de son entreprise puis il a travaillé dans le même domaine pour d’autres avant de se relancer à son compte en 1990. Des oncles de Guillaume oeuvraient aussi dans l’industrie des chariots élévateurs, c’est dire que chez les Joyal, on avait ça dans le sang ! Du plus loin qu’il se souvienne, Guillaume a toujours travaillé dans l’entreprise familiale, y passant toutes ses congés d’écolier puis d’étudiant, et reprendre la compagnie est devenu un choix tout naturel. Mais suite à un différend avec l’associé de son père, en 2006 les choses ne se sont pas passées comme prévu. Moins de deux semaines après avoir perdu son emploi, Guillaume réalisait son plan B : démarrer sa propre entreprise, bien sûr spécialisée dans les chariots élévateurs. Il n’avait que vingt et un ans, mais une vision d’affaires bien planifiée et une belle ambition. Et il a réussi son pari ! Après dix ans, Techlift International possède une envergure bien plus importante que l’ancienne entreprise paternelle. Et ce n’est qu’un début !

Le démarrage en 2006 : de l’ambition à revendre

Au printemps 2006, Guillaume a établi son entreprise à Saint-Cyrille-de Wendover, la nommant tout de suite Techlift International. « J’ai démarré tout seul, avec 750 pi2, mais je voyais loin et je savais où je m’en allais. ». Quelques mois plus tard, il emménagea à Drummondville sur la rue Canadien dans 4300 pi2, puis trois ans après il fallut à nouveau déménager à côté pour avoir 10 000 pi2. Et durant les deux dernières années, Guillaume a dû louer un entrepôt par manque d’espace. En 2015, toute l’image de marque, incluant le logo et le lettrage des camions, a été renouvelée, ainsi que le site Web. Cette même année, Techlift International a emménagé à la Place Kubota. Aujourd’hui, l’entreprise compte 25 employés et affiche un chiffre d’affaires de plus de 10 M$. Ses installations regroupent 30 000 pi2 de bâtiments et 170 000 pi2 de terrain. « Dans notre domaine, nous sommes le chef de file à Drummondville et nous faisons des affaires à l’international!»

Une stratégie judicieuse pour devenir un des grands au Québec

Pour assurer une expansion aussi constante que solide à son entreprise, Guillaume Joyal a misé sur le principe de l’exclusivité. Dès 2007, Techlift International est devenu le concessionnaire des chariots élévateurs HELI, un fabricant chinois dont la gamme de produits est l’une des plus complètes au monde. En 2011, Guillaume a commencé à transiger directement avec le manufacturier en Chine et en quatre ans, l’entreprise a peu à peu obtenu tous les territoires exclusifs de HELI pour être aujourd’hui présente partout au Canada. Puis en 2014, Guillaume Joyal a réalisé la même démarche avec BOMAQ, un fabricant espagnol de chariots élévateurs tout terrain, dont l’entreprise est désormais le distributeur exclusif au pays. Et depuis décembre 2015, le jeune entrepreneur a entrepris la stratégie identique avec le manufacturier italien de chariots télescopiques FARESIN, pour lequel il a actuellement l’exclusivité dans l’Est du Canada, en attendant les autres régions.

« Mon objectif est d’offrir à un seul endroit toute la gamme de chariots élévateurs et d’élargir au maximum celle-ci pour combler les besoins de mes clients autant que pour conquérir une nouvelle clientèle. »

Deux entités : Techlift International et HELI Canada

Tandis que sa division HELI Canada dessert 23 concessionnaires à travers le pays, Techlift International offre tout un éventail de services : vente de chariots élévateurs neufs dans une large gamme, dotés d’une capacité de charge allant de 1000 à 100 000 livres; vente de chariots élévateurs usagés, avec un grand inventaire de produits d’occasion de diverses marques; location à court, moyen ou long terme, grâce à une flotte de location d’environ 200 unités de diverses capacités de charge, ainsi que location des accessoires; vente de pièces d’origine et de pièces génériques, pour toutes les marques; vente d’accessoires; entretien et réparation de chariots élévateurs sur place chez le client, avec sept unités mobiles de service, et dans l’atelier mécanique pour les réparations majeures. « Notre clientèle compte beaucoup de compagnies de transport, mais également des entreprises dans divers secteurs d’activités. Et grâce à FARESIN, nous entrons dans le marché de la construction, en comblant les besoins des entrepreneurs généraux », précise Guillaume. Techlift International oeuvre dans un rayon d’une centaine de km autour de Drummondville, mais l’entreprise affirme sa présence au pays par son réseau de concessionnaires. Et en 2015, elle a également fait une percée aux États-Unis.

Une entreprise familiale qui a toujours misé sur le service

« Nous sommes une entreprise familiale, ma famille travaille avec moi, et profondément ancrée dans la région où nous favorisons l’économie locale. C’est important d’encourager les gens d’ici. » Dans son créneau, Techlift International est la seule propriété locale à Drummondville. « Notre priorité a toujours été le service à la clientèle. En offrant le meilleur service possible, professionnel, rapide et de qualité, nous avons gagné puis conservé la confiance de nos clients. Notre autre atout majeur est la gamme de produits que nous avons sélectionnée, vraiment supérieure autant en qualité qu’en diversité. Par exemple, Heli offre des types de chariots élévateurs que les autres manufacturiers n’ont pas. Également, les chariots loués sont inspectés après chaque retour et nos prix sont compétitifs. »

Un avenir prometteur

Guillaume Joyal a de grandes visées pour son entreprise, à commencer par un autre agrandissement des installations. « Actuellement, nous vendons 500 chariots Heli par année, mon objectif est d’en vendre 1000 d’ici quatre ans. Il y a tout un potentiel à exploiter dans le marché des chariots élévateurs. Mon objectif ultime est d’acquérir d’autres concessionnaires pour avoir une présence locale partout et y offrir toutes les gammes de chariots élévateurs. »

À seulement 31 ans, Guillaume a bien des années devant lui pour viser toujours plus haut !

Les locaux actuels
Les locaux du 5705, Place Kubota à Drummondville, en 2006
Guillaume Joyal, président

Fondation : 2006
Activité : Vente, location, entretien
et réparation de chariots élévateurs
Nombre d’employés : 31
Propriétaire : Guillaume Joyal
5705, place Kubota
Drummondville (Québec) J2B 6V4
Téléphone : 819 474-5311
Télécopieur : 819 474-2621
www.techlift.ca